bodrum escortgaziantep escortgaziantep escortantalya escort bayanmanavgat escort bayanmaltepe escortkurtköy escortkartal escortümraniye escortbostancı escortanadolu yakası escortKadıköy EscortAnadolu Yakası EscortAtaşehir EscortBostancı escortizmir escort bayanBahçeşehir Escortroobet casinoRoobetyonibetChicken mystakeankara escortalf inscriptionnomini inscriptionalexander inscriptioncasino extra inscriptionnetbet inscriptionunique casino inscriptionmillionz inscriptionprince ali inscriptionviggo slot inscriptionmontecryptos inscriptionGratowin applicationDublinbet applicationCasino Joka applicationVasy applicationparis sportifs hors arjelparis sportifs en Italiesites de paris sportifs russesparis sportifs sans vérificationparis sportifs au Luxembourgsites de paris angaismeilleur site de pari sportif internationalparier courses de chiensparier sur le footballparier sur les cornersparier sur les cartonsparier sur le nombre de tirsbetway betstars avisbwinFrance PariGenybetJoabetPartoucheVbetataşehir escortKings Chance appMagical Spin appMachance appLucky31 appFlush app888 Casino appWinamaxZebetZeturfPlay RegalVegasplusMarsbahismarsbahisDeneme bonusu veren sitelerMebbistipobetbetkom1winhttps://bonuslarburada.online
Arrivage de CD & Vinyles collectors sur la boutique ! Stock limité

On a assisté au concert d’Alonzo à l’Olympia de Paris

On ne présente plus Alonzo. Cela fait plus de vingt ans que le rappeur marseillais, en solo ou avec les Psy 4 De La Rime, occupe le haut de l’affiche. C’est encore davantage le cas avec le virage trap de sa carrière, qui, à partir de 2015, l’a propulsé dans une autre sphère et l’a fait sortir de l’ombre de son compère Soprano. Depuis, son parcours a été jalonné de nombreux disques et singles d’or. Cependant, il lui manquait une consécration scénique à la hauteur de ses chiffres de ventes. Et pour son dernier album Quartiers Nord, ce n’est pas une, mais deux salles légendaires qu’Alonzo a rempli. Avant l’apothéose, chez lui, au Dôme de Marseille le 11 mars, il a d’abord retourné l’Olympia de Paris l’avant-veille.

Pour chauffer le public parisien, Alonzo se devait de laisser sa première partie à un artiste qui brille par son énergie, et son choix s’est porté sur Fresh La Douille. Secondé par DJ Roc-J, le rappeur du 94 commence à être un habitué de l’exercice puisqu’il avait déjà assuré avec brio la première partie de Niro au Zénith de Paris en octobre 2022. Depuis cette date, il a sorti son premier album Voltaire en janvier dernier, et a ainsi régalé le public en interprétant plusieurs extraits du projet, dont le très entraînant Habanna qui a retourné le public. Il s’est ensuite chargé de vite canaliser l’énergie de celui-ci en rappant l’introspectif Elle me disait. Mis dans de telles conditions, le public était ainsi fin prêt à accueillir l’attraction de la soirée.

 

Spike Miller, DJ et éternel homme de l’ombre derrière le succès d’Alonzo, lance définitivement le show en apostrophant le public, tandis que les écrans derrière la scène affichent un rapide résumé de l’évolution artistique du membre des Psy 4. Celui-ci, vêtu de noir, s’avance lentement sur la scène tandis que résonnent les premières notes de Finis-les, que beaucoup considèrent comme son plus gros banger. Le public récite d’une seule voix le morceau, Alonzo n’a même pas besoin de le chanter lui-même, il se contente simplement d’accompagner le public sur la fin du titre. Encore sous le choc du moment qu’il vient lui-même de créer, le public assiste ensuite à des démonstrations techniques d’Alonzo, qui interprète LVDC et Plaqué 13, deux extraits du dernier album en date, Quartiers Nord.

 

Après avoir immergé le public dans l’ambiance des quartiers Nord de la cité phocéenne, Alonzo ne manque pas de le saluer, et ne résiste pas à la tentation de glisser un petit tacle au PSG, éliminé la veille de la Ligue des champions par le Bayern Munich. L’occasion pour lui de rappeler son attachement à l’OM, à la ville de Marseille, et aux quartiers Nord, une transition parfaite pour rapper ensuite le titre éponyme de l’album. La pression commence à monter, et un énorme pogo se forme sur l’enchaînement En boucle / Bagarre / Y’a rien à faire, qui sépare la fosse en deux. La salle est bouillante, et c’est ce moment qu’Alonzo choisit pour jouer davantage sur le côté émotionnel.

 

Une interlude est alors jouée, elle est composée de messages touchants de ses enfants sur sa boîte vocale. Cela n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’introduction du titre Deux toiles de mer de Damso, et introduit parfaitement le titre Papa allô, dans lequel Alonzo se met à la place d’un de ses fils, perturbé par la vie d’artiste de son paternel. Assis sur le côté de la scène tel un conteur, il enchaîne avec l’évocation de sa propre enfance dans Héritiers, puis avec Assurance vie, qui est dédié à l’une de ses filles. La première invitée du soir fait ensuite son entrée, il s’agit d’Imen Es. La chanteuse avait invité Alonzo sur le tube Première fois, certifié single de platine. Son ventre arrondi qui annonce un heureux événement ne l’empêche aucunement de donner de la voix et de transporter l’Olympia. Alonzo clôt ensuite cette séquence avec un dernier morceau sur le thème des relations humaines, Frérot.

Papa allo.mp4

Le public est aussi venu pour profiter des derniers hits d’Alonzo, dont Tout va bien, en featuring avec Ninho et Naps, qui a rythmé l’été 2022. Le Capo dei Capi titille un peu son public en lui faisant miroiter ce titre, mais le prend à contre-pied avec un freestyle énergique, suivi de plusieurs morceaux à succès de ces dernières années, Santana, VDS VDV, La belle vie, Vaillant et Regarde-moi. Deux de ses collaborations les plus marquantes viennent ensuite rejoindre Alonzo sur scène, à commencer par S.Pri Noir, qui l’avait invité sur le mélodieux Maman dort, extrait de son album État d’esprit. C’est ensuite au tour de Ninho, qui a partagé à de nombreuses reprises le micro avec l’artiste d’origine comorienne, notamment sur C’est elle, le titre qu’ils ont choisi de jouer ce soir. Alors qu’Alonzo et Ninho, en l’absence de Naps, s’apprêtent à lancer pour de bon Tout va bien, Soprano débarque sur scène pour remettre devant le public de l’Olympia le double disque de platine obtenu par ce single. Sans prendre de micro, Soprano participe néanmoins au show en s’ambiançant comme un enfant pendant la partie de Naps tandis que le refrain de Ninho ramène le public en été, une célébration presque parfaite pour une telle certification. Alonzo laisse ensuite le champ libre à son invité Ninho, qui fait entrer Gaulois, artiste de sa structure et qui cartonne actuellement avec leur duo Jolie.

Cette prestation, suivie du morceau Fade up de Zeg P, Hamza et SCH, lancé par Spike Miller, fait office d’interlude pour Alonzo, qui en profite pour se changer et se rafraîchir. Il revient en jouant d’autres featurings, sans les artistes invités mais sans manquer de les dédicacer. S’enchaînent donc Normal avec Jul, Feu d’artifice avec MHD et Oblah de Gradur, où il était invité avec MHD et Nyda. Le featuring suivant est en revanche bel et bien présent, Tiakola surgit sur scène pour partager Ami ou ennemi avec son hôte. La mélodie apportée par le membre des 4Keus permet ensuite d’amener le public vers des titres plus légers comme Compliqué ou Paddock, avant de remettre le couvert avec deux tubes coup sur coup, Suis-moi et Binta, que le public entonne en chœur, jusqu’à ne faire qu’un avec la voix d’Alonzo.

 

Le concert touche à sa fin, et Alonzo, peut-être déjà concentré sur sa date suivante sur ses terres marseillaises, prend le temps de remercier solennellement les artistes phocéens ayant participé avec lui aux projets 13 Organisé et Le Classico Organisé. Le dernier gros tube de la soirée, Traficante, retentit ensuite et semble faire office de conclusion au concert. Cependant, dès les dernières notes jouées, la scène est envahie par des proches d’Alonzo, dont Vincenzo, qui lui remettent le disque de platine de l’album Quartiers Nord. Plein d’émotions, Alonzo, le visage entouré par un drapeau comorien, remercie chaleureusement les Psy 4 De La Rime et rend un vibrant hommage au regretté Sya Styles, puis remercie son label Onlypro, sa chef de projet Pauline Duarte, son DJ Spike Miller, sa femme et ses enfants. Un brin nostalgique, il semble se remémorer tout son parcours, et rappelle avec une pointe d’émotion, qu’à quarante ans, il est quoi qu’il arrive plus proche de la fin de sa carrière, mais déterminé à profiter du mieux possible de ce qui lui reste à accomplir. Il entonne un ultime morceau avant de quitter la scène, Capo reste Capo, un titre qui résume à la perfection le concert et la carrière d’Alonzo.

Article rédigé par Adrien

> VISITEZ LA BOUTIQUE DU RAP FRANÇAIS

SHOP PAR ARTISTE
  • Scred Connexion
  • L'uzine
  • La cliqua
  • Davodka
  • Demi Portion
  • L'hexaler
  • Paco
  • Iam
  • Assassin
  • Dabuz
  • FhatR
  • La Brigade
  • Expression Direkt
SHOP RAP FR
Des milliers de produits Rap Français t'attendent sur Scredboutique.com